La Pluie et le Vent

Posté dans : Message 0
pluie com animale

MESSAGE du MITSI : Qu’est-ce que la pluie et le vent ?

Mitsi répond :

Ce sont deux entités bien distinctes : elles vivent et meurent à chaque instant comme un instant de souffle sur terre. Tout souffle est instant de vie et de mort. La mort n’est que le début de la vie.

Le souffle est comme un enfant qui nait et où il prend sa 1ère respiration sur cette terre, la 1ère goulée d’air, le 1er respir, le 1er souffle dans les poumons de cet air si précieux et dont rien ne pourrait exister sur cette terre sans sa présence.

Le souffle est vie et mouvement, le mouvement de vie, le mouvement d’un son, le mouvement d’une vibration. Le vent est le souffle de notre Terre Mère, son respir, sa parole.

Le vent peut apporter fraicheur, humidité, froid, aussi sable ou poussière. Il est chargé de sens de là où il a été propulsé, d’un lieu, d’une région, d’une mer. Il se charge de sens, de parfum, du nectar du lieu et l’emporte plus loin pour le déposer ou plutôt le partager, transmettre à travers un long ou court voyage ce qu’il a pu conter ou ce qu’il devait partager sur un autre site. C’est la rencontre d’une terre et d’une autre terre distante parfois de quelques mètres, parfois à des milliers de kilomètres.

Bien sûr il peut être gênant et effrayant quand il se renforce, il montre sa force. Il peut devenir destructeur, soulever quantités de choses utiles ou non. Quelle est cette puissance soudaine ? Cette force est nécessaire pour la vie car tout ce qui est mort est arraché, tout ce qui est perdu est emmené au loin où cela doit être ou mis au sol.

Ce qui est mort pour un humain ne l’est pas pour notre Terre Mère. Elle sait que tout est précieux, toute vie est précieuse. Combien de fois notre Terre a dû recommencer pour développer toute cette beauté ? Ouvre les yeux et regarde autour de toi ; ce si beau paysage est-il né comme tel ou bien la Terre l’a façonné mainte et mainte fois ?

Et la pluie me diras-tu ? C’est comme le vent, elle apporte la vie et la mort

également. Elle est comme le vent une grande richesse de notre Terre Mère. Pourquoi tant manquer dans certaines régions et pas dans d’autres ? Il n’est pas l’heure de répondre à cette question.

Sache que la pluie est une amie comme le vent. Elle est riche de tout son voyage, de la goutte d’eau qui tombe au sol et qu’elle nourrit. Qu’elle parcourt du ruisseau aux océans, de la terre ou à la grotte d’eau, de la plus haute montage au plus lointain désert, elle transporte la vie, les nutriments, la mémoire de son voyage. Elle laisse son empreinte et emporte avec elle chaque empreinte de vie de chaque lieu pour transmettre énergie, vibration, nutriments.

La pluie peut aussi se transformer en tourment pour l’humain par des pluies torrentielles et arracher tout sur son passage.

Vois-tu la similitude ? Vois-tu la subtilité des deux ? L’un est liquide, l’autre est air, l’un ne va pas sans l’autre et ne peut faire qu’un. Regarde un humain, il est eau et air. Ne vois-tu pas la similitude ? Lui aussi de temps à autre est tempête en lui, calme aussi.

Parfois aride, parfois profusion d’émotions, de joie ou de bonheur de la vie.

La pluie et le vent, l’eau et le souffle, l’un et l’autre, l’un avec l’autre mais jamais l’un sans l’autre, que ce soit ici ou ailleurs, dans ton corps pour chacune de tes cellules.

Admire la nature bien faite qui te ressemble tant et dont tu as oublié le sens premier qui est de donner vie, nourrir, transmettre, partager et mourir pour renaître.

Pluie et Vent©2021février

Message du Grand Cerf Blanc

Posté dans : Message 0
gateau assiette cookie petit com animale

MESSAGE du GRAND CERF BLANC : CONTE DE NOEL

 

Ce soir, le Grand Cerf Blanc de se présenter à nous, Le Grand Cerf Blanc de Dame

Nature s’en vient pour nous conter un jour, un soir, une nuit.

Une nuit drapée de son blanc manteau de neige l’interpella, me souffle le Grand Cerf

Blanc, et Dame Nuit lui demanda :

– Que font les humains ce soir ?

Ma foi, me disais-je que les humains vaquaient à leurs occupations de soirée et de préparatifs pour cette nouvelle année. Pour répondre à Dame Nuit, je me suis approché, auprès d’eux, dans un état de curiosité et de bienveillance.

Que font les humains le soir juste avant le passage, avant le changement du chiffre, avant le changement du temps, le changement d’année comme ils disent.

Pour nous, les animaux et pour les autres mondes, cela est défini par les énergies diffusées dans l’air, dans la terre, dans l’eau ou encore dans les Univers. Une vibration, un rythme que nous est délivré par notre Mère la Terre qui nous indique ce que nous devons savoir, ce que nous devons découvrir et ce qui nous fera vivre au quotidien. Mais pour un humain ?

Je me place à distance suffisante pour les entendre et les observer sans être vu.

Je lève mon oreille dans le vent, et tout à mon écoute, je perçois les bruits dans la maison.

Que d’agitation, que de décompte, que de préparatif !

Je lève mon museau dans l’air et je hume, je perçois les odeurs différentes. Autant de parfums, d’odeurs, d’herbes, de sucre, de cannelle, de menthe et de poivre, cela ne peut être qu’un repas en cours de confection !

Je lève mon cou dans la nuit et je regarde ce qui se passe dans ce lieu de vie. Les humains sont souriants, sont vêtus en beau. La bonne humeur se fait sentir de loin, y compris de là où je suis. Les enfants courent partout ce qui augmente l’agitation, mais c’est une belle agitation, ils sont heureux. Mais que vois-je, ils sont plus nombreux qu’habituellement. Cela ne peut être qu’une fête qui va se dérouler !

Cela aiguise ma curiosité. Alors je décide d’attendre quelques instants avant de repartir pour conter à Dame Nuit le spectacle de cette nuit.

– J’aime ce moment, lui dis-je une fois de retour. Les humains sont dans le partage, ils reçoivent chez eux, partagent des mets élaborés par leurs soins. Ils partagent leur temps, leur repas, la joie, les rires et la bonne humeur. Ils chantent et ils dansent.

C’est très joyeux, plein de joie et de bonne humeur. C’est assez agréable à observer et à ressentir.

– Bien, dit Dame Nuit, cela m’est fort agréable à entendre. Mais dis-moi Grand Cerf

Blanc, qu’honorent-ils ainsi ? Dame Terre notre Mère ?

– Ma foi, non. Ils fêtent le changement d’année, comme ils disent. Ils fêtent le changement du chiffre mais il me semble qu’ils n’en connaissent pas la signification ; ou ils en ont oublié le sens.

– Font-ils un don à la Terre avant de partager les mets ? Disent-ils une prière, une phrase, un mot en ce sens ? Car pour qu’ils nourrissent leur corps, c’est le corps de la

Terre qui les nourrit.

– Ma foi, non, pas un seul mot. Ah si, une des enfants est sortie en cours de soirée en entrainant les autres. Elle avait une soucoupe à la main qu’elle portait avec grande précaution. Dedans, elle y avait mis des mets servis au cours du repas, choisis et placés avec soin. Elle s’est dirigée vers le bonhomme de neige et elle a mis cette soucoupe devant lui, au sol. Avec une très large sourire, elle lui a dit : c’est pour toi !

Un grand éclat de rire s’est fait entendre et les enfants ont commencé à jouer et à se lancer des boules de neige.

– Le don du cœur est le plus grand des bonheurs, merci à toi Grand Cerf Blanc, dit

Dame Nuit. Je recouvrirai ce don d’un voile blanc de neige afin qu’il soit partagé entre tous et à tous les êtres d’aussi loin où il le pourra. Il sera. Le don de cœur, quel qu’il soit est à honorer et à chérir, mais surtout il transmet l’Amour. Merci Grand Cerf

Blanc.

Le Grand Cerf Blanc se tourna vers moi et me fit un grand clin d’œil, avant de disparaître.

 

Le grand cerf blanc©2021janvier

Message de Noël

Posté dans : Message 0
chie Noel com animale

MESSAGE de NOËL : L’ANGE QUI PASSE

 

Le vent, la bise, la neige, le sapin près du feu de la cheminée, voici l’esprit de Noël qui s’invite chez vous. Enfin un jour heureux, enfin un sourire d’enfant, un sourire d’enfance avec une tasse de chocolat bien chaud en main, humant, reniflant ce parfum après une belle après-midi à jouer dans la neige, glissant, surfant et tombant dans cette magnifique vague blanche et froide tant attendue. Que de bonheur, que de bonne humeur et surtout que de rires aux éclats.

 

Vous souvenez-vous ? Vous qui êtes adulte de ce moment de partage entre petits et grands, rassemblant toute la famille de la petite tête blonde au grand-père aux cheveux blancs, et grand-mère qui nous attend bien au chaud pour nous réchauffer de son sourire et de sa bienveillance.

L’esprit de Noël s’invite chez vous, partout, tout le temps dans cette période de fin d’année parce qu’enfin vous ouvrez la porte. Vous ouvrez la porte de votre cœur pour un partage, pour une transmission de bonheur. Que de plus joyeux que de transmette le bonheur ! C’est le plus beau cadeau que vous puissiez faire !

Bien sûr vous allez dire que cela se perd car Noël est devenu autre chose que le temps des retrouvailles, des repas où toute la famille se réunissait autour d’un repas.

Mais qu’est-ce qu’un repas pour vous ? Eh bien pour moi, c’est une invitation au bonheur, bonheur d’accueillir, bonheur de recevoir, bonheur de partager un moment, un instant, des mets, des surprises, des regards complices, des sourires et des éclats de rire.

 

Le repas de Noël est tradition, s’il n’est pas, il vous manque. Le repas de Noël est transmission, transmission de cœur à cœur. Vous le savez, ce n’est pas le prix du cadeau qui compte mais que c’est l’intention d’offrir, de donner.

Bon, il est vrai que certains cadeaux peuvent surprendre. Mais souvenez-vous qu’il est toujours le reflet de quelque chose. Vous vous posez la question de pourquoi ce cadeau étrange, et parfois, il peut vous laisser sans voix d’incompréhension. Sachez que tout cadeau a une histoire, la vôtre ? Celle de la personne qui vous l’a offert ?

C’est à vous d’y répondre. Mais l’objet du cadeau n’est jamais anodin.

 

L’esprit de Noël s’invite chez vous. Il est partout, dedans dehors, dans l’arbre, dans la forêt, la plaine et le désert, le vent et les marées, le visible et l’invisible. Le temps a sonné. Tous sont au rendez-vous. De ces derniers jours, il prend une autre saveur.

Nous recherchons un autre goût, un parfum venu d’ailleurs de la nuit des temps.

 

C’est le temps de revenir à soi, le temps de revenir à l’essentiel, de revenir à son existence du présent. C’est écouter cette pulsion, cette envie, cette vibration en nous, cette pulsion du cœur, celle qui nous fait vivre, celle qui nous fait avancer, celle qui nous fait aimer, celle qui nous fait donner avec le cœur.

 

L’esprit de Noël s’invite chez vous et en vous, alors partagez sans retenue. Ecoutez : Oh oh oh ! Noël est là !

 

L’ange qui passe©2020