Conte de Chats

Posté dans : Conte, Parole de Chats 0
Com Anmale etoile nord noel Angeles Balaguer petit

CONTE de CHATS

 

– Alors Mitsi ? Tu me racontes un conte ?

– Un conte ? Répond surprise Mitsi. Pourquoi ?

– Les humains, avons des contes et légendes où l’on rencontre toutes sortes

de personnages fabuleux, des gentils, des méchants, des animaux ou des personnages féériques. Vous avez bien des contes vous aussi que vous vous racontez ?

– Là tu me surprends, personne ne pense à me demander de vous raconter nos contes ! Continue Mitsi toujours aussi surprise.

– Eh bien, je suis toute ouïe Mitsi, lui dis-je,

Mitsi et Musca se regardent, puis s’installent confortablement sur les coussins et commencent par ces mots :

– Il était un soir d’hiver de pleine Lune avec un ciel rempli d’étoiles plus scintillantes les unes que les autres. Mère Chat vient vérifier que tout se passe bien avec ses petits, qui dorment de toutes pattes fermées. Elle les regarde avec le plus doux des regards d’une mère et écoute chacun de leur cœur battre, à l’unisson, comme une douce mélodie rythmée par le chant des étoiles.

Puis Mère Chat se lève et réveille un à un ses petites boules de poils. La plus petite, nommée Espoir, baille et dit avec les yeux mi-clos :

– Mais maman, laisse-nous dormir, ce n’est pas l’heure !

Et elle, de répondre :

– Mais si c’est l’heure ! Il est temps.

– De temps de quoi ? Répond Tranquille, le 2e chaton

– Le temps de rencontrer le Grand Aum, poursuit Mère Chat

– Le Grand Aum, c’est quoi ? Poursuit Energie, le 3e et dernier chaton

– C’est une surprise mais c’est un très grand personnage, mythique personnage, dit Mère Chat d’un ton calme mais joyeux

– Un grand personnage ? Moi je suis sûr que c’est un vieux rabougris qui ne fait que répéter toujours la même chose, rajoute Tranquille,

– Un peu de respect, Tranquille. Avant de juger les personnes, tu dois les rencontrer, les entendre parler, et toi, de les écouter avec ton cœur. Allez en route, il est temps, pressez-vous. Allez debout, debout, en route les enfants ! Ordonne Mère Chat.

Chemin se faisant, la bise se lève et les accompagne pour un temps sur la route enneigée.

– Maman ?

– Oui Espoir,

– Il fait froid, la route est froide, la neige est froide, le vent est froid et j’ai froid,

– Espoir, un peu de patience, nous sommes bientôt arrivés. C’est un grand personnage, vous verrez, il est temps pour vous d’être présentés. Nous ne sommes plus très loin, dit Mère Chat pour encourager les trois chatons.

Passant une butte, puis une route, puis un champ, puis un verger et enfin un enclos, Mère Chat s’arrête et s’assit devant un très grand Sapin. Ses trois chatons interrogateurs limitent et Tranquille se hasarde à dire :

– Mais maman, c’est un sapin ?

– Non c’est Grand Aum ! Venez, je vais vous présenter, rétorque Mère Chat

Les petits chatons s’alignent en se disant que cela se passera vite et qu’ils allaient rentrer pour se mettre bien au chaud au plus vite. Mère Chat se tourne vers le grand Sapin, le salue et annonce chaque nom de ces petits avec les yeux humides de fierté et de tendresse.

Energie dit d’un ton joyeux :

– Ça y est ? C’est fait ? On rentre maintenant se mettre au chaud ?

En réponse une voix venue de nul part réplique :

– Je suis très honoré de vous rencontrer, jeunes chats. Prenez place près de moi.

Aux premiers mots, les trois chatons sursautent, se sauvent et se refugient derrière Mère Chat, qui avec son museau, les replace devant elle, en précisant :

– C’est un grand honneur de nous recevoir ce soir, Grand Aum.

– Tout le plaisir est pour moi ! Répond d’un air amusé le grand Sapin.

Puis Grand Aum de s’adresser ainsi aux chatons :

– Souhaitez-vous voir quelque chose d’extraordinaire ?

Les trois frères et sœurs se regardent et n’osent pas répondre de peur de comprendre que c’est bien le Sapin qui s’adresse à eux, car pour eux, seuls les animaux peuvent parler.

Ceci amuse fortement Grand Aum et réitère sa question :

– Souhaitez-vous voir quelque chose d’extraordinaire, jeunes chats ?

Espoir s’avance timidement mais aussi poussée par la curiosité. Elle a senti bien qu’elle n’a rien à craindre et que les énergies qui se dégagent de ce sapin sont douces et chaleureuses. Elle ose une question :

– Dis Grand Aum, tu peux nous entendre ? Nous voir et nous ressentir ?

– Oooh oooh oui bien sûr, pourquoi ne devrais-je pas te voir ? s’exclame Grand Aum. Toi avec tes petites pattes roses, ta tâche blanche à ton oreille droite sur ta belle robe noire. Je vois tout aussi bien tes frères.

– Veux-tu te réchauffer ? Poursuit le grand Sapin

– Oh oui, Grand Aum, il fait froid ce soir ! Répond Energie

– Alors venez près de moi et tournez-vous vers la Lune, continue Grand Aum, j’ai un cadeau pour vous.

Les trois chatons se pressent sous les grandes branches et Mère Chat désigne leur place. D’un geste gracieux empreint de douceur, Grand Aum les enlace de ses branches comme pour les réchauffer de son énergie.

 

Puis il annonce :

– Regardez jeunes chats, regardez vers la Lune, comme elle brille. Elle brille pour nous, elle brille pour tous ceux et celles qui savent la regarder.

Regardez, Elle vous sourit, vous accueille dans ce monde, dans votre vie à venir. Elle est présente pour chacun et chacune d’entre nous. Quoiqu’il arrive, elle est là comme le soleil, vous guide comme lui en plein jour. La Lune faitpartie du monde de la nuit, parfois effrayant, mais tellement magnifique pour qui sait l’écouter, la ressentir. Une merveille n’est-ce pas ?

Alors regardez jeunes chats, regardez bien ce qui se passe dans la nuit et cela sera mon cadeau pour vous ce soir !

Grand Aum émit un son presque inaudible mais merveilleusement élégant et harmonieux.

D’un seul coup et par magie, toutes les étoiles se mirent à bouger, à danser et à virevolter dans le ciel avec grâce et délicatesse. Puis les étoiles se figent une à une comme si elles avaient trouvé chacune leur place. Une fois en place, elles se mirent à briller d’un tel éclat que les chatons en ont dû cligner des yeux.

Et Mère Chat de leur dire :

– Les enfants, regardez, regardez, les Etoiles, elles forment …

Espoir, Tranquille et Energie disent en cœur :

– Un chat !!! Un chat posé sur la Lune !

– Oui c’est bien cela, c’est la constellation du Chat, confirme Grand Aum.

Chaque étoile étincelante forme un magnifique chat assis qui les regarde chacun leur tour, se lèche la patte, s’étend pour revenir assis devant les trois chatons qui n’en croient pas leurs yeux.

Soudain se fait entendre au second chant de Grand Aum, et là, une aurore boréale se forme et enveloppe la constellation du Chat d’une grande cape verte.

D’un air entendu Mère Chat et Grand Aum se mirent à chanter doucement un chant mélodieux. Et pour ceux qui savent entendre et voir la constellation du chat, leur répondre en chantant.

Tous ont passé une longue nuit à chanter sans ressentir un instant le froid, le cœur débordant de joie, de gratitude et la tête dans les d’étoiles.

C’est le plus beau souvenir et moment de vie que Mère Chat ait pu offrir à ses chatons qui l’ont gardé bien au fond de leur cœur.

 

– Voilà maîtresse, qu’en penses-tu ? M’interroge Mitsi

– Wouw c’est beau, mais dis-moi Mitisi, il existe Grand Aum ?

– Nous rêvons tous de le rencontrer, reprend Musca, qu’Il nous prenne sous ses branches et nous donne à voir ce que nous sommes.

Mitsi d’un air entendu avec Musca de finir par :

– Si tu es sage, je te dirais où il se trouve !

– Quoi ? Comment ça sage ? Mais je suis sage, la plus sage qui soit ! Alors, où je peux le rencontrer, allez les chats, soyez sympa !

Misti et Musca se remettent sur le coussin et s’endorment après s’être fait un gros clin d’œil.

 

Vivent les contes et légendes qui nous réchauffent auprès de notre propre feu intérieur !

 

Mitsi et Musca ©2022Janvier

Bienvenue Clémentine

Posté dans : Poèmes 0
Com Animale bebe NB Pexels

Bienvenue Clémentine

 

Clémentine, sans avoir crié

Tu es née ce jour

Jour de l’an, jour de nougatine

 

De ton sourire innée

Tu te glisses sous l’abat-jour

Pour entendre ta cantine

 

De prendre place en ce monde né

Tu offres ton sourire sans détour

Avec cette joie enfantine

 

De l’accueil de ton frère ainé

Tu lui donnes ton amour sans contour

Avec ce soleil plein les yeux que tu lui destines

 

De l’émerveillement de tes parents émotionnés

Tu débordes d’amour sans atour

Avec cet éclat de rire satine

 

Sois la bienvenue enfant couronnée

Tu entres dans la dance à ton tour

Qui de ce temps sort tes parents de la routine

 

Clémentine la nommée

Clémentine rayonnante ce jour

Clémentine déjà trottine

 

©Pascale2022Janvier

Noël and Co

Posté dans : Parole de Chats 0
chat noel Com Animale

NOEL and CO

 

– Qu’est-ce qui te met si en joie ? Me demande Mitsi,

– Mais simplement Noël ! La venue de l’hiver et de la neige ! Dis-je d’un ton le plus joyeux,

– Oui, cela a certains avantages, réponds Mitsi

– Certains avantages ? Non mais c’est trop bien ! Les sapins, les illuminations, les chants, … même si certains me tapent sur les nerfs ! J’adore les gâteaux, les bûches de Noël, les repas de famille, etc. etc. etc. Pas toi ?

– Les gâteaux, je te les laisse, continue Mitsi. Moi, je préfère la crème qui est au-dessus. Mais je vois aussi que tu as un large sourire en l’imaginant,

– Oui, dis-je. Pour moi c’est un instant magique, la magie de Noël est quelque chose de réel. Bien sûr, cela est commercial dans certains côtés mais chacun amène ce qu’il veut dans chacun de ces moments et un peu de soi aussi,

– Je n’aurai pas mieux dit, reprend Musca. L’envie de partager, cela est commun à toutes les joies, commun à toutes et à tous. Le partager d’une certaine manière est une transmission de personne à personne. Mais il ne faut pas oublier que tu transmets aussi une énergie et fréquence,

– Transmettre sa joie est important, cela est communicatif, poursuit Mitsi. Mais être heureux à l’avance d’un moment, non pas que d’une fête, mais se retrouver autour d’une table pour les humains, dans un foyer chauffé pour les animaux et d’autres réjouissances de rencontres, est toujours une transmission et je dirai même un enseignement,

Je complète par un :

– Enseigner la joie, c’est une excellente idée ! Cela devrait se faire plus souvent !

Musca acquiesce par :

– La penser avant, c’est envoyer des ondes positives et influencer tout ton entourage et ta maison. Penser, imaginer un moment de joie et de bonheur est tout aussi important que de le vivre. Ce n’est pas devancer cette joie, c’est de l’envoyer vers les Univers. Et cela est très important.

Si certaines personnes ont la communication facile dans la colère ou la déprime, alors le contre balancement est la joie d’un instant et dans l’instant.

Peu importe le regard de l’autre, elle doit sortir de toi, de ton cœur. La puissance du cœur est la plus forte que je connaisse ainsi que le rire,

– Bien sûr dis-je, je suis bien d’accord ! Rire et joie que de mieux en pensant à Noël

Et les chats d’un regard complice concluent :

– C’est la magie de Noël, c’est Magique ! Et c’est aussi avec l’ouverture de tous les possibles et vers tous les champs des possibles, là est la magie, là est l’émerveillement !

Alors joyeux Noël !

Mitsi et Musca ©2021Décembre

Noël et Echo

Posté dans : Poèmes 0
Père Noël com Animale

Noël et Echo

 

Oh oh oh, dit-il

Qui suis-je ? Répond l’écho

Et toi, qui es-tu ?

Moi écho de mon état,

Je suis toi

Moi ? dit-il

 

Oh oh oh

Que c’est drôle

Sais-tu qui je suis ?

Moi écho, entends tout

Capte tout

Oui je sais qui tu es

 

Oh oh oh, répond-il

Fort bien

Que nous ne sommes pas présentés

Mais que fais-tu seul ici ?

Moi écho, je ne suis pas seul

Entends-tu toutes ses voix

 

Oh oh oh

J’entends et je comprends

Veux-tu m’accompagner ?

Moi écho, oh oui bien sûr

Entendre de plus près

Que de bonheur !

Je peux vraiment ?

 

Oh oh oh

Oui, à la bonheur

Mais sais-tu vraiment

Qui je suis ?

Moi écho, sais tout

Perçois tout

 

Oh oh oh

Alors à quoi je ressemble,

Moi écho, te diras

Tu es comme l’éclair

Le don du vol

La puissance de l’énergie créatrice

 

Oh oh oh

Créatrice comme tu y vas ?

Je rends les gens heureux

Et c’est déjà beaucoup

Moi écho, te dis de mon cœur

Créateur et fabricant de joie

La distribuant aux quatre coins du monde

 

Oh oh oh

Je suis fort aise de te rencontrer

Toi l’écho, tu en fais bien plus

Moi écho, te capte

Et envoie ton écho

Partout dans le monde

Comme une vague

 

Oh oh oh

Je ne suis qui de nous deux

Fait le plus beau métier du monde

Moi écho, suis surpris

Moi qui suis si petit

Si discret

 

Oh oh oh

Que dis-tu ?

Je fabrique le bonheur

Toi tu le fais perdurer

A travers le temps et les mondes

Moi écho, suis ravie de ta joie

 

Oh oh oh

Viens mon ami

Nous avons un grand travail à faire

Une longue route

Mais que de plaisir à la faire ensemble

Viens mon ami

Agissons ensemble

 

Oh oh oh

Et que la nuit de Noël

Se poursuive

Enchante

Emerveille

Encore et encore

De longues années et décennies

 

Joyeux Noël !

 

©Pascale2021Décembre

Venin, Venin, Venin, Quand

Posté dans : Poèmes 0
Feu communication animale

Venin, Venin, Venin, Quand

Venin, venin, venin, quand tu siffles à mes oreilles
Venin, venin, venin, quand tu chauffes de rouge mon esprit
Venin, venin, venin, quand j’écoute ta complainte
Venin, venin, venin, quand j’exécute ton plan machiavélique
Venin, venin, venin, quand je jouis de ta douleur, toi pauvre humain
Venin, venin, venin, quand j’exulte de ma puissance à ta destruction
Venin, venin, venin, quand j’ai enfin mis ta mort à mon planning
Venin, venin, venin, quand je distille avec délectation ma haine contre toi
Venin, venin, venin, quand je refuse tout compromis
Venin, venin, venin, quand je n’entends rien à la raison
Venin, venin, venin, quand je tourne le dos à l’amour dont je suis tout entier
Venin, venin, venin, quand je renie ton amour, ta fidélité, toi qui m’a tant porté, supporté
Venin, venin, venin, quand je médis toutes tes actions,
Venin, venin, venin, quand je te casse d’un seul regard,
Venin, venin, venin, quand je te brise d’un seul mot,
Venin, venin, venin, quand je pousse l’autre à la trahison de toi-même
Venin, venin, venin, quand je manipule tes pensées, tes actions
Venin, venin, venin, quand je contemple avec plaisir mon œuvre un soir d’été
Venin, venin, venin, quand subitement ma conscience me tiraille
Venin, venin, venin, quand soudain je dors moins bien à perdre tout sommeil
Venin, venin, venin, quand sans cesse je pleure jour et matin
Venin, venin, venin, quand tout appétit se dérobe au repas du soir
Venin, venin, venin, quand au matin je me trouve sale mine
Venin, venin, venin, quand un jour, je crie mon désespoir sans savoir le comment du pourquoi
Venin, venin, venin, quand un soir, je vomis trippes et boyaux, de nausées sans cesse
Venin, venin, venin, quand mes pensées me taraudent heure après heure
Venin, venin, venin, quand mes intestins se tordent de douleurs
Venin, venin, venin, quand mes colères m’encombrent de manière incessantes
Venin, venin, venin, quand mes remords illuminent ma vie
Venin, venin, venin, quand soudain je prends conscience de cet instant de haine que l’autre me voue
Venin, venin, venin, quand enfin je prends conscience de mes actes et paroles
Venin, venin, venin, quand est-il trop tard pour tout rattraper ?
Venin, venin, venin, quand est-il trop tard pour se faire pardonner ?
Venin, venin, venin, quand est-il trop tard pour me pardonner ?
Venin, venin, venin, quand je passe et repasse ce film de torture en boucle devenu mien
Venin, venin, venin, quand un jour me dis :
Mais qu’est ce que j’ai fait ?

©Pascale2021novembre

Question d’un Soir

Posté dans : Parole de Chats 0
chat communication animale

QUESTION D’UN SOIR

 

– Je te trouve entre deux eaux ce soir, me dit Musca !

– Oui je suis étonnée de ce que je vois et ce que je ressens, dis-je dans un soupir,

– Mais pourquoi cela ? Me répond Musca ? Tu sais bien que les humains sont bien compliqués parfois et que tu ne peux pas aider tout le monde ?

– Pourquoi ? Oui c’est ça Pourquoi ? C’est le bon mot pourquoi ? Pourquoi les personnes ne se réveillent pas ? Pourquoi fait-il aussi froid ? Pourquoi les personnes sont en colère et  pourquoi veulent-elles toujours se venger ?

– Pourquoi tout cela ? Tu me demandes, à moi, qui suis chat ? Me répond Musca très étonné,

– Ben oui tu es là alors je t’interroge ! Je pose les questions aux humains, ils vont me donner des tas de raisons très justes parfois parce que la situation est injuste pour eux ou parfois à tord, car il n’y a pas de quoi s’énerver. Je comprends les mécanismes qui poussent une personne à agir de telle ou telle manière … Mais cela me fait toujours de la peine quand elle s’en prend à moi ou aux autres !

– Si tu serais plus en forme, cela me ferait bien rire, me renvoie Musca. Tu viens de tout expliquer ! Pourquoi veux-tu aller chercher plus loin ? Les personnes réagissent comme ils peuvent face à une situation qui les dépasse parce qu’elles n’ont pas encore cette connaissance et cette connexion du Soi et au Soi. Toi en face d’eux, tu es soit la personne qui correspond à ce problème, soit une personne qui a guéri ce problème.

– Ah, que je sois leur miroir ok je comprends, nous avons les mêmes blessures et j’ai tout autant que lui à les comprendre pour les nettoyer. Mais que je les ai guéries, alors là moyen bof !

– C’est français ça ? Intervient Mitsi,

– Ne change pas de conversation, Mitsi, lui dis-je,

– Je te taquine ! dit-elle de son œil de velours vert. Musca a raison tu as parfaitement compris. Le plus compliqué c’est de trouver les causes pour les mettre en lumière afin qu’elles se dissolvent.

Mais guérir est autre chose. Faire face à ses problèmes n’est pas toujours aisé. Tu le sais bien. Certains sont plus faciles à décrypter que d’autres. Mais une personne qui guérit change de façon d’être, de faire, de voir, de percevoir, de comprendre les choses et la vie. En quelques mots : tu évolues. Tu changes aussi de vibration. Cela est bénéfique pour toutes personnes ET pour leur entourage.

Mais aussi, tu t’échappes à cette difficulté, et à quelque part, tu échappes à la personne qui est face avec ton « ex ancien problème », tu me suis ?

– Tu veux dire Mitsi qu’il perd le contrôle sur moi ? Dis-je en l’interrogeant,

– Oui et non, reprend Musca. D’une part, tu ne réponds plus comme lui à la douleur – puisqu’elle est guérie – d’une manière physique, morale ou énergétique. D‘autre part, tu es sortie de ce cercle, mais pas lui. Tu peux être face à sa jalousie mais pas seulement. Tu te rends compte ce dont cette douleur te faisais faire, agir ou réagir et de ce que tu renvoyais aux autres et sur les autres, tout comme la personne qui s’en prend à toi ou aux autres.

De cette manière, tu dois juste te rendre compte que tu as passé un cap, une marche ou autre chose, peu importe. L’essentiel est que tu es compris les rouages pour mieux les expliquer pour que les personnes sans sorte ; après ils en font ce qu’ils en voudront ou pourront !

– Ok d’ac’ j’ai compris ! Mes cat’s, je vous adore !

 

Mitsi et Musca ©2021novembre

Temps Ecoulé

Posté dans : Parole de Chats 0
chaton comanimale

Temps Ecoulé

 

Après une soirée, mes amis étant partis, j’interpelle mes chats :

– Tu entends ? Mitsi ou Musca ? Tu entends ?

– Quoi ? Me réponds l’un en n’ouvrant même pas un œil,

– Ce silence ! Leur dis-je,

– Ce n’est pas le silence qu’il faut écouter mais son rebond, car lui à toutes les informations. Tu sais, c’est comme des ronds dans l’eau, cela s’écarte du centre, puis arrivant sur le bord, nous renvient. Généralement les humains, vous trouvez cela très joli. Mais il y a un autre sens à cela.

– Généralement, si cela te revient, c’est que l’expérience n’est pas comprise, dis-je,

– Non pas forcément, réponds Mitsi. Le temps de la rencontre est le centre du cercle, les événements que tu vis avec et autour de cette rencontre sont comme les cercles ; tu les vis un à un, puis un autre vient, puis un autre et ainsi de suite. Les cercles se suivent et s’enchaînent, plus ils s’éloignent de toi, plus ils sont diffus mais toujours bien présents. A un moment, ces cercles touchent une autre personne, un objet, un de tes souvenirs, c’est à cet instant qu’au contact, cela te revient. Bien sûr, il y a les bons et les moins bons souvenirs. Donc les retours peuvent-être bons ou moins bons.

– Effectivement, poursuit Musca, les moins bons se sont qui te renvoient à des passés difficiles, les bons à de très bons souvenirs. Cela est simple mais il y a beaucoup de nuances dans le bon et dans le moins bon, et ces dégradations existent pour tout et à tous les niveaux,

– D’accord, leur répondis-je, et c’est quoi le rapport avec le silence ? C’est l’espace temps entre deux ondes ?

– J’aime quand tu fais de l’humour ! Me retourne Mitsi. Le silence est quand tu apprécies un instant dans l’intensité du moment dans le retour du calme en toi-même. Dans ce « calme » silence tu apprécies le fait d’être seul avec nous, certes, mais tu apprécies tous les moments que tu viens de passer avec tes amis.

Tu ne te rends pas compte que ton corps engrange tous les beaux souvenirs dans cet instant écoulé. Et comme tout temps est ondulation … Là tu envoies de bonnes ondes, que lorsque tu auras un coup de moins bien, tu iras rechercher pour rehausser des propres ondes et donc ta vibration retour.

– Je vois que tu m’as comprise, tu souris à cet instant, alors bonnes ondes !

 

Mitsi et Musca ©2021octobre

Temps d’une Rencontre

Posté dans : Poèmes 0
coma animale eau

Temps d’une rencontre

 

Le temps d’une rencontre

D’un temps défini

D’un temps encadré

Se bouscule dans ma mémoire

 

Que je me souvienne

Que je me sonde

Que je me mémorise

Que je me retienne

 

Le retenir d’une rencontre

D’un ou d’elle

D’une pensée

Se bouscule à cent à l’heure

 

Que je m’arrête

Que je m’interroge

Que je m’explique

Que je m’examine

 

L’examen d’un souvenir

D’un temps fuguasse

D’un temps si marqué

Se bouscule à m’interrompre

 

Que je me rêve

Que je me fabrique

Que je m’embellis

Que je me sublime

 

Le sublime d’un moment

D’un temps vrai

D’un temps illusion

Se bouscule à s’enchaîner

 

Que je me réalise

Que je me réveille

Que je m’étonne

Que je me trompe

 

La tromperie d’une rencontre

D’un temps détourné

D’un temps faussé

Se bouscule jusque dans mon réel

 

Pour ne laisser place

Qu’à l’envie de ce souvenir

Qu’à l’envie de ce temps révolu

Se bouscule et passe.

 

©Pascale2021octobre

Temps au Présent

Posté dans : Parole de Chats 0
fleur arc en ciel

Temps au Présent

 

De quoi souris-tu ? Me demande Musca ?
Je réponds :
– Je suis heureuse de vivre ce temps, ne serait-ce pour toi, ne serait-ce pour moi,
– Tu es bien philosophe ce soir, me dit Musca,
– Oh peu ces temps-ci, tu sais Musca, mais j’observe. J’observe le temps changé, j’observe l’air changé, j’observe la lumière changée. Tout se charge différemment, tout s’empreigne différemment.
– Et que vois-tu ? Me demande aussitôt Mitsi,
Et de lui répondre : Le temps n’est qu’un temps mais il est présent. Il ne bouge pas mais change tout le temps et tout à l’allure. Il est ici et ailleurs. Il est là et sur un autre plan. Le temps se distend, accélère sa course mais ne s’emballe pas ; il est lent et vif.
– J’entends que tu appris beaucoup de choses ces temps-ci, si j’ose dire, raconte Mitsi,
– Probablement Mitsi. Mais le fait d’observer suffit. Le temps est comme une symphonie, il est des temps lents, courts, rapides, forts mais tout revient à un seul temps.
– Oui tu as raison, reprend Mitsi. Le temps est pour le moment pris dans un quadrillage bien organisé de votre temps. Vous appelez cela planning, emploi du temps. J’entends que tu observes le temps, tu le comprends et tu le vis. En fait, tu accompagnes ce qui est pour nous le laps de temps entre ici et là-bas ; nous ne voyons pas le fin mais nous ressentons les changements de rythmes, les mouvements. Cela nous permet de nous accorder, accorder à la vie d’un temps, au rythme de la Terre Mère et aux Univers.
– Tu vois ton royaume n’est pas loin, ton havre de paix, poursuit Musca, car le temps se fait dans un temps mais de multiples vies que tu vis en une seule ; Il ne s’agit pas de te faire des nœuds dans la tête pour comprendre chaque instant, mais de prendre conscience. En fait, c’est la conscience du temps au présent. C’est vivre libre au temps présent qui n’engendre aucune peur du lendemain, car tout est présent,
Pourquoi allez chercher plus loin ? Cela est simple non ?
– Tout à fait, dis-je en conclusion

 

Mitsi et Musca ©2021septembre

Ce monde n’est pas le tien

Posté dans : Poèmes 0
tournesol abeille com animale

Ce monde n’est pas le tien

 

L’instant de ce monde n’est pas le tien,

Le tien tient compte de ta vie,

De tes mœurs, de ton temps,

 

Ton monde s’adapte à tout,

S’éprend de tout,

S’envole de  toi

Agit à ton rythme

 

Là où tu t’épuises, tu tombes

Là où tu t’arrêtes, tu meurs

Là où tu vis, tu t’épanouis

Là où tu créés, tu renais

 

C’est ce monde que tu dois habiter

C’est ce monde que tu habites

Et c’est ce monde que tu crées

Parce que tu en rêves tant

 

Ne contrôle rien

Il n’est pas nécessaire de commander

La juste mesure de ce monde se fera à son gré

Et rien qu’à lui,

 

Car vivre, c’est toi

Car vivre ici, il le faut

Car vivre ce temps, il est important

Car vivre dans ce temps, il est présent

 

Vis chaque instant que tu peux

Stressant, bloquant,

Aimant, bougeant,

Mais n’arrête pas de vivre

 

La fuite du temps n’est qu’un leurre

Tu ne peux rien fuir, ni partir

Alors vis pour toi

Alors vis pour ton futur, ici et maintenant

 

©Pascale2021septembre

1 2 3 4