Ce monde n’est pas le tien

Posté dans : Poèmes 0
tournesol abeille com animale

Ce monde n’est pas le tien

 

L’instant de ce monde n’est pas le tien,

Le tien tient compte de ta vie,

De tes mœurs, de ton temps,

 

Ton monde s’adapte à tout,

S’éprend de tout,

S’envole de  toi

Agit à ton rythme

 

Là où tu t’épuises, tu tombes

Là où tu t’arrêtes, tu meurs

Là où tu vis, tu t’épanouis

Là où tu créés, tu renais

 

C’est ce monde que tu dois habiter

C’est ce monde que tu habites

Et c’est ce monde que tu crées

Parce que tu en rêves tant

 

Ne contrôle rien

Il n’est pas nécessaire de commander

La juste mesure de ce monde se fera à son gré

Et rien qu’à lui,

 

Car vivre, c’est toi

Car vivre ici, il le faut

Car vivre ce temps, il est important

Car vivre dans ce temps, il est présent

 

Vis chaque instant que tu peux

Stressant, bloquant,

Aimant, bougeant,

Mais n’arrête pas de vivre

 

La fuite du temps n’est qu’un leurre

Tu ne peux rien fuir, ni partir

Alors vis pour toi

Alors vis pour ton futur, ici et maintenant

 

©Pascale2021septembre

A venir

Posté dans : Poèmes 0
Desert com animale

A Venir

 

Du devenir en avenir

De rester là à partir

De s’échapper à voler de tes propres ailes

De rendre les armes à vivre ta Lumière

 

Prends ton à venir en main

Pour être ton bien Être

Prends ton envol

Pour vivre ton soi

 

Vis la vérité en toi

Pour pourfendre la muraille du sombre

Souris en Toi

Pour donner vie à toute chose

 

Rêve ton avenir

Pour être dans la vie

Répands la Lumière

Pour être

 

Dis ces mots

Pour ne plus être sourd à la Vie

Touche avec tes mains

Pour ne plus jamais te délasser de l’autre

 

Chante à la vie

Pour entendre notre voix

Imagine ton Cœur

Pour me dire je t’aime, toi l’être vivant que tu es

 

©Pascale2021juilletaoût

Brumes et Bruyères

Posté dans : Poèmes 0
forêt magique com animale

De Brumes et de Bruyères

 

Je vis au cœur du vent, qui suis-je ?

Je vis au cœur de la tempête, qui suis-je ?

Je vis au cœur des fleurs, qui suis-je ?

Je vis en ton cœur, qui suis-je ?

 

De guerre lasse, je me suis arrêté au creux d’un nid de bois

Entouré de brumes et de bruyères

L’arbre m’accueillit pour me reposer,

Je suis d’ici et d’ailleurs

Je suis ici depuis tant de temps

 

Je fais ma route à travers tes siècles, à travers tes vies

Moi qu’il te semble très peu me connaître ou si peu

Et pourtant, je t’accompagne chaque jour sur ton chemin

Toi qui erre dans la solitude des villes

Toi qui te perd dans tes vies mornes

 

Vient me retrouver mon ami,

Nous qui sommes amis depuis tant d’années

Je sais que nous allons enfin nous retrouver

Tu auras changé dans tes cicatrices de vie

Toi dans cet élément de bribes de passés, d’expériences tronquées

 

Moi j’aurai évolué avec les forces de la vie

Les forces de terre

Des quatre coins de la planète

Toujours en mouvement

Toujours au service de la vie

Je te l’avais dit : Nous nous retrouverons un jour

De ton regard triste à la croisée de chemin quand nous nous sommes séparés

De ton regard triste de ce jour où tu vis ta vie te demandant mais vers quel chemin ?

De ton regard et de mon regard bientôt renoués

Tu retrouveras ce qui est toi, ce qu’est ta force, ce qui te pousse à vivre encore et encore

 

Mon ami, enfin te voilà

Je prépare mon cœur à chaque instant

A ces retrouvailles, à ces joies enfin de nous reconnaître

L’oubli d’un instant n’est pas éternité

Qui de nous sera le plus heureux de ces retrouvailles ?

De la nouvelle vie qui coulera enfin dans tes veines

De la nouvelle opportunité du sens du partage partagé en ton cœur,

Enfin nous pourrons nous raconter nos vies

Autour de ce nid de bois

Fait d’un tapis de brumes et de bruyères

 

Viens mon ami,

Il est temps de nous asseoir et de nous conter.

 

©Pascale2021mai

Moustique

Posté dans : Poèmes 0
moustique com animale

Moustic

 

Je suis Moustic

Je suis le pic au vif

Je suis le hic à vif

Du pic qui te pique

Du hic qui te tique

Du pic que tu détestes

Du hic qui te gratte

 

Le pic des douleurs

Le hic des pleurs

Le pic de l’ingratitude

Le hic de sang gratté

Le pic de la surprise

Le hic de la nuit

 

Le pic qui pique

Pique et repique

Vite le baume qui tombe à pic

Vite le soulagement du hic

Mais en fait, qu’est-ce qui me pique ?

Toi ? Ou la douleur de ma vie ?

 

©Pascale2020août

Maître Corbeau

Posté dans : Poèmes 0
corbeau com animale

Maître Corbeau

 

Maître Corbeau sur un arbre perché m’entend râler.

– Que dis-tu, dit-il ?

– Of rien, dis-je !

– Mais à quoi bon de râler, dit-il ?

– Of rien, dis-je !

– Mais à quoi bon de rien, dit-il ?

– Of rien de rien, dis-je !

– Rien n’est rien et rien est tout

 

Prends garde à son sens et son contraire.

Contraire d’un sens, sens à l’envers, sens à l’inverse et verse tes sens,

Sens d’une vie, d’une fois, d’une sensation,

Ta sensation à toi survit et s’étend,

Elle gagne le temps, se répand, se distend.

Qui se détend, toi ou la colère, dit-il ?

– Eh bien ! Les deux, répondis-je !

– À quoi bon, tu ne sais rien de rien et tu râles !

À quoi bon, râle pour quelque chose,

Offusque-toi de l’injustice !

Mais de rien ! Qu’est-ce que le rien, dit-il ?

 

Maître Corbeau perché sur un arbre,

Attend sa revanche, revanche de vie,

Revanche de frustration oubliée, n’est-ce rien ?

Eh bien ! Rien de rien,

Le temps et l’oubli se passent

Mais l’égo ne s’y lasse guère

Contraint à l’oubli,

Rétrécit son champ pour l’instant,

Mais ne s’en laisse compter

Te resservira l’oubli à quelques moments sans bruit.

 

– Alors, dit le corbeau ? Que fais-tu ?

Râles-tu toujours à l’oubli ? à ton oubli ?

Est-ce utile à ta vie ?

Que l’encombres-tu, d’oublis ou de vivants ?

Choisis et qui rira, verra

Article et Animaux

Se verra tout court.

 

Dans mes yeux surpris du discours,

Du rappel, rappel à l’ordre, rappel à moi,

Rappel en dedans, rappel frustrant.

– Frustrant, dit-il, n’est-ce pas ?

Ce rappel encombrant qui teinte l’oubli sans y conter mais y rester.

– Que dis-tu, dit-il ?

– Of rien, l’instant se passe et trépasse afin de s’ouvrir au levant,

Au levant d’une vie sans toise de l’oubli, dis-je !

– Que dis-tu, dit-il ?

– À ce que je vois, j’entends les trépas des confins des monts enneigés

Se disloquer en un flux de lumière,

Lumière croissant dans la conscience du moi,

De mes gestes, de mes pensées.

Et là, il sourit.

©Pascale2020Juillet

Le Lion

Posté dans : Poèmes 0
Lion com animale

Le Lion

 

Roi des animaux

Roi de lui-même

Avance d’un pas lent

Avance vers toi

 

Que de questions

Quand il pose ses yeux sur toi

Que de malaises

Quand il sonde ton cœur

 

Si je ne bouge pas

Sans bruit je suis invisible

Si je ne respire pas

Sans souffle je suis imperceptible

 

Cela, penses-tu, est faux

Mais qui me parle ?

Cela, crois-tu, est incorrect

Mais qui me parle ?

 

Ouvre tes yeux, petite chose

Regarde dans mes yeux de Lion

Ouvre tes sens, petite chose

Regarde dans mon cœur de Lion

 

Sens-tu ma présence dans ton cœur ?

Je suis Lion

Sens-tu ma force dans ton corps ?

Je suis Lion

 

Et toi que dis-tu ?

J’ai peur de toi, Lion

Et toi que fais-tu ?

Je me cache de toi, Lion

 

Mais tu ne peux aller nulle part, petite chose

Là où tu es, je te vois

Mais tu ne peux te cacher nulle part, petite chose

Là où tu es, je te ressens

 

Comment est-ce possible ?

Ferme les yeux

Comment faire ?

Ecoute ma voix

 

Je suis Lion

Poésie

Et je suis autre

Je suis Lion

Et je suis toi

 

Quand tu me vois, je te ressens

Nul n’a besoin d’yeux pour voir

Quand tu me ressens, je te perçois

Nul n’a besoin de mains pour toucher

 

Lis dans mon cœur sans peur

Je suis ici pour aider

Lis dans mon âme sans hésitation

Je suis ici pour te seconder

 

N’aie peur de mon apparence

J’apporte calme

N’aie peur de mon physique

J’apporte protection

 

Puissant je suis

Puissant je reste

Puissance je donnerai à qui sait m’appeler

Puissance je partagerai à qui sait me demander

 

Appelle pour tout ce qui te dépasse

Je fendrai l’air

Appelle pour tout ce qui t’encombre

J’annihilerai le tout

 

Appelle ma force

Et je serai avec toi

Appelle mon nom

Et je serai là

©Pascale2021mars

Lune d’un jour

Posté dans : Poèmes 0
lune blanche com animale

Lune d’un jour

 

Lune d’un jour

Se levant au firmament

De blancheur et d’étincelle

Naquit une nouvelle nuit

 

Lune blanche

Se levant dans sa puissance

De grandeur et de rondeur

Naquit une nuée d’étoiles

 

Lune sereine

Se levant paisible

De calme et de quiétude

Naquit la lumière nuit

 

Lune enjouée

Se levant bienveillante

De sourire et de rire

Naquit la joie dans la nuit

 

Lune miroir

Se levant maintenant

De chrysalide et de dentelle

Naquit pour toi pour cette nuit

 

Lune dis-moi

Te levant ainsi

De rythme et de pondération

Nait la sagesse du temps ?

 

Lune je suis

Me levant à temps

De précision et de temporalité

Nait l’alliance du songe

 

Lune je vis

Me levant du fil ardent

D’argent et de blanc

Nait ton rêve éveillé

 

Lune à vie

Me levant secrète

De lueur et d’ombre

Nait le lien du tout

©Pascale2021

Teinte la tombée de la neige

Posté dans : Poèmes 0
bulle givre com animale

Teinte la tombée de la neige

 

Teinte, teinte la tombée de la neige

Toute de blanc vêtue

Tinte, tinte le son de la clochette

Toute de doré vêtue

Ecoute le vent

Ecoute le son

 

Surfe, surfe sur les strates

toute de cristal vêtue

Glisse, glisse sur l’air

toute de vapeur vêtue

Ecoute le vent

Ecoute la voix

 

Siffle, siffle la bise du nord

Toute de transparence vêtue

Frise, frise la gelée du matin

Toute de givre vêtue

Ecoute le vent

Ecoute l’hiver venir

 

©Pascale2020

Je suis le rire

Posté dans : Poèmes 0
femme rire com animale

Je suis le rire

 

Je suis le rire

Je suis aussi rapide que l’éclair

J’interviens, je vise, je pars,

Je concède, un temps, parfois peu, parfois longtemps

Mais que de bonheur et de bonne humeur

Alors ris sans retenu,

Ris sans relâche,

Ris sans contrainte

 

Je suis libre comme l’air

Avant un 1er son,

Avant une 1ère  ébauche de sourire

J’interviens fulgurant, enivrant,

Riche du pouvoir de l’éclat

De l’instant présent

 

Le rire du passé est achevé

Le rire du présent est puissant

Le rire du  futur est à venir

 

Ris, ris sans relâche,

Si, toutefois, pour respirer

Ris, ris, ris aux éclats

En joie, en sur joie

Que de relâchement en toi

 

D’un rire incontrôlé, nerveux, risible, féroce

Intact, saccadé, continu, monocorde

Encore et encore

Que de joie partagée dans la force de soi

 

Le rire est force, puissance et guérison

Le rire guérit tout,

Envahit tout sur son passage

Fait sauter tous les verrous de l’inconnu

 

Je suis édificateur

Je suis baume

Régénérant, stimulant

A la vie

A la force de vie

 

Viens jouer à te faire rire

Rire de toi, de tout

Sans jamais se moquer

Le rire est une vraie libération

Le rire est partage

A l’infini du don de soi

Libère toi

Libère tes énergies ET RIS !

 

2020©Pascale

La Tunique Bleue et le Touareg

Posté dans : Poèmes 0
Desert com animale

La Tunique bleue et le Touareg

 

L’un est l’autre,

L’un est vérité

L’autre est cœur

Du cœur de l’âme

Du bleu dans l’âme

Bleu à l’âme

Vague à l’âme

Vague bleue

 

La Tunique est Un

Il est Serviteur

Le Touareg, le chamelier,

Conducteur de caravanes

Passe, s’arrête,

De toute vie

D’eau en vie

De bleu envie

 

La vie sans eau

Sans renaissance

L’eau sans vide, sans plein,

Pleine de couleurs

D’un arc en ciel, d’un bleu

La Tunique de l’Etre

Qui le tient,

Qui le porte

 

Le bleu vêtement s’enfuit à l’horizon

S’efface dans l’horizon

Bleu d’une ligne

Bleu du ciel

Bleu de chameau

Trace la ligne de vie

De bleu

 

©Pascale 2020

1 2